RETOUR

Virginie Rozière

Avortement en Espagne : une victoire pour les femmes, à démultiplier

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a confirmé, aujourd’hui mardi 23 septembre, qu’il renonçait à son projet de loi rétrograde sur l’avortement.

C’est l’aboutissement d’une mobilisation exemplaire non seulement espagnole, mais aussi européenne : nous étions nombreux à manifester aux côtés des femmes et des hommes choqués par un tel retour en arrière.

Pendant la campagne des élections européennes, c’est notre proposition qui a recueilli le plus d’adhésion : « Non au retour du cintre ! »

Heureux de cette victoire en Espagne, nous continuons le combat : aujourd’hui encore, avorter peut conduire en prison ou mener à la mort. Parce que cette situation est inacceptable et que l’avortement est un droit fondamental, nous proposerons de garantir aux femmes le droit à disposer de leur corps dans chaque texte dont c’est le sujet et d’inscrire le droit à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux.