RETOUR

Virginie Rozière

COMMUNIQUE DE PRESSE – Virginie Rozière, vice-présidente de l’intergroupe sport du Parlement européen, regrette le manque toujours plus flagrant de transparence et de démocratie au sein de la FIFA

À l’initiative du mouvement New FIFA Now et des députés européens de l’intergroupe sport, un débat entre les candidats devait avoir lieu aujourd’hui au Parlement européen de Bruxelles, entre quatre des cinq postulants : Jérôme Champagne, Tokyo Sexwale, Ali Ben Al-Hussein, et Gianni Infantino.

Mais le débat et la transparence ne font pas partie de la culture de la FIFA : tous les candidats sauf Jérôme Champagne ont annulé leur participation à la conférence. Encore une fois, ils refusent le débat public, et aucune confrontation d’idées entre les prétendants n’aura lieu avant le scrutin prévu le 26 février.

« La FIFA est en crise. Nous le savions. Mais il est triste de constater que cette nouvelle fédération sera fondée sur la même absence de valeur que les précédentes : la corruption, le manque de transparence, les scandales financiers, et l’ignorance de la démocratie », a déploré Virginie Rozière, vice-présidente de l’intergroupe sport du Parlement européen.