RETOUR

Virginie Rozière

Europe : Des élus régionaux traquent les lobbys cachés, interview dans Art de ville

A quelques semaines du scrutin européen, nos europdéputés témoignent de leurs expériences vis-à-vis de ces groupes d’influence, aux méthodes plus que troubles. 

« Manipulation crasse« 

Avec la proposition de loi sur les droits d’auteur, Virginie Rozière (LRDG), eurodéputée du grand Sud-Ouest depuis 2014, s’est quant à elle confrontée à la colère des Gafam. En effet, ces cinq géants de l’économie numérique mondiale que sont Google, Appele, Facebook, Amazone et Microsoft ont construit leur empire sur la libre circulation des données. Pas content, donc. Et ils l’ont fait savoir.

« Le 21 mars, le Wikipédia allemand fait fermer ses services pendant 24 heures pour protester contre la directive. Mais quand on regarde qui finance Wikipédia, on retrouve Google. Les liens entre les deux sont flagrants. Et je trouve étonnant que l’on ne soit pas plus choqué que ça de l’immixtion d’une grande entreprise américaine dans le vote européen« , peste Virginie Rozière. Ces derniers mois, YouTube s’est aussi infiltré dans le débat « en diffusant un argumentaire faussé. beaucoup de youtubers l’ont repris. c’est de la manipulation crasse« .