RETOUR

Virginie Rozière

Explication de vote _ Nécessité d’une stratégie de l’UE pour éradiquer et prévenir l’écart entre les pensions des hommes et des femmes

En 2015, chez les 65 ans et plus, l’écart entre les pensions des femmes et des hommes s’élevait à 38,3%. Ce chiffre, déjà inquiétant, s’est accru dans la moitié des États membres ces cinq dernières années. Cette différence de revenu résulte principalement de divergences sur le marché de l’emploi et de déséquilibres entre la situation des hommes et des femmes quant à leurs parcours professionnels et familiaux. En effet, ce sont principalement les femmes qui assument les responsabilités familiales, réduisant ainsi la durée de leur carrière et leur salaire. Le rapport propose donc de prévoir des périodes de cotisation qui prennent en compte le prise en charge d’enfants ou d’autres membres de la famille ou encore de prévoir des mesures incitatives pour les hommes afin qu’ils fassent usage de leur congé de paternité ou parental. J’ai donc soutenu ce rapport bien qu’il ne soit pas suffisamment prescriptif. À mon sens, l’Europe devrait aller plus loin pour l’égalité femme-homme.