RETOUR

Virginie Rozière

Explication de vote _ Réduction de l’incidence sur l’environnement de certains produits en plastique

Chaque année, en Europe, 150 000 tonnes de plastique sont déversées en mer. Couverts, cotons-tiges, pailles et touillettes : des objets du quotidien qui représentent plus de 70% de la pollution marine alors que des alternatives moins polluantes existent. Ces déchets ont tous un point commun : ce sont des objets « en plastiques à usage unique ».

J’ai donc voté en faveur de la proposition de directive qui vise à combattre la pollution plastique, laquelle continue de faire des ravages en milieu marin et contamine notre chaîne alimentaire.

D’ici 2025, la proposition de directive prévoit de diminuer la consommation des emballages pour lesquels il n’existe pas encore d’alternative. La baisse serait de 25% pour les produits du quotidien et de 50% pour les filtres de cigarette. Ainsi, ce texte renforce la responsabilité élargie des producteurs : il réaffirme le principe pollueur-payeur en transférant le financement de la collecte et de l’élimination des déchets des contribuables aux producteurs.