RETOUR

Virginie Rozière

Explication de vote – Écoconception

08/06/2018

Les produits de consommation courante sont souvent peu réutilisables ou réparables et participent grandement au gaspillage de nos ressources.

Il faut assurer une transition vers une économie durable dans laquelle les ressources ne sont pas gaspillées et les processus de production ne sont pas nocifs pour la santé humaine ou l’environnement. J’ai donc voté en faveur de ce texte qui permet de renforcer les contrôles et faire un pas supplémentaire vers une économie plus durable.

Il est en effet nécessaire d’améliorer la législation sur l’écoconception, car les produits ne sont que faiblement en conformité avec la législation existante. Certains appareils électriques tels que les sèche-cheveux ou les aspirateurs consomment encore trop d’énergie. Par ailleurs, la performance énergétique d’un produit n’est pas le seul critère à prendre en compte. Il faut aussi s’intéresser à sa performance environnementale, en regardant également sa composition, sa durabilité; ses modalités de démontage, sa réparabilité et sa recyclabilité.

Le critère à utiliser devrait être plus exhaustif et s’intéresser à la consommation de ressources énergétiques ou premières. L’écoconception pourrait ainsi devenir l’un des outils majeurs de l’UE pour passer du jetable à une économie circulaire. Une attention particulière doit aussi être protée aux produits importés ou vendus en ligne pour éviter les pratiques de dumping environnemental.