RETOUR

Virginie Rozière

Explication de vote : La situation en Hongrie

Atteintes à l’indépendance de la justice, asphyxie de la presse indépendante et des associations de défense des droits humains, manipulation des programmes scolaires et universitaires … La liste des atteintes graves aux valeurs européennes perpétrées par Viktor Orban est encore longue. Les agissements de son gouvernement représentent une menace systémique sur l’État de droit que l’Union européenne ne peut tolérer.

En Hongrie, le dialogue engagé par la Commission européenne depuis des années n’a pas porté ses fruits et les libertés civiles du peuple hongrois continuent de s’abimer. J’ai donc voté en faveur du déclenchement de l’article 7.1 du Traité sur l’Union visant à prévenir d’un risque de violation grave des valeurs de l’EU. Le Conseil doit désormais se prononcer sur les atteintes sévères à la démocratie. La Hongrie pourrait voir son droit de vote suspendu dans les instances européennes, une sanction historique qui ne pourrait être prise qu’à l’unanimité des États membres.