RETOUR

Virginie Rozière

Explication de vote – Les outils de la PAC permettant de réduire la volatilité des prix sur les marchés agricoles

La volatilité des prix des matières agricoles menace la pérennité de l’agriculture européenne et expose les agriculteurs à une précarité inacceptable. Ce rapport propose d’adapter la PAC afin de mieux réguler le marché, maîtriser l’évolution des prix et protéger les exploitants agricoles. Il préconise de renforcer le pouvoir de négociation des agriculteurs dans la chaîne de production alimentaire, en se basant notamment sur des contrats standards, transparents, équilibrés et collectivement négociés. Le rapport suggère également de créer de véritables outils de gestion des risques climatiques, sanitaires et économiques, tels que des fonds mutuels sectoriels et des mécanismes assurantiels. De plus, il propose la création d’observatoires des prix agricoles européens, chargés de produire une analyse dynamique des marchés agricoles et de formuler des recommandations. Enfin, ce rapport préconise l’élaboration d’un système de moyen terme d’intervention contra-cyclique, afin de permettre à l’Union d’agir sur les marchés agricoles pour éviter les chutes de prix. Dans la mesure où il émet des propositions permettant une meilleure protection des agriculteurs et une préservation de la ruralité, j’ai voté en faveur de ce rapport.