RETOUR

Virginie Rozière

Explications de vote – Efficacité énergétique

En 2016, la Commission européenne a présenté un ensemble de propositions sur l’énergie propre. Leur objectif était de lutter contre le changement climatique, de réduire la dépendance de l’Union européenne aux importations de carburants fossiles et d’aider les foyers à générer leur propre énergie verte. C’est en ce sens que j’ai voté en faveur d’un objectif contraignant de 40% d’ici 2030 pour l’efficacité énergétique à l’horizon 2030 et des objectifs nationaux contraignants. Malheureusement, les engagements pris lors de la COP 21 à Paris et l’avertissement il y a deux mois de 15 000 scientifiques sur l’urgence de la situation de notre planète, n’ont pas suffi à relever l’objectif (il est passé à 35%) et sous couvert du lien artificiel entre croissance et consommation d’énergie, les États membres n’auront pas de feuille de route contraignantes pour réaliser des économies d’énergie. Cette fonte des ambitions, n’étant pas à la hauteur des enjeux climatiques auxquels l’Europe doit faire face, je me suis abstenue sur le vote final car j’aurais souhaité un engagement plus ambitieux du Parlement européen.