RETOUR

Virginie Rozière

Protection des lanceurs d’alerte : la victoire du Parlement européen, France Inter

Pour sa dernière session avant les élections de mai prochain, le Parlement européen a pris une décision attendue depuis longtemps par tous ceux qui veulent plus de transparence dans la vie de nos démocraties. Il s’agit de la protection des lanceurs d’alerte, ces personnes qui prennent des risques considérables pour dénoncer un scandale ou un danger dans leur entreprise ou leur institution.

Cette avancée n’a pas été facile à obtenir, c’est une bataille de trois ans qui aboutit avec succès, et c’est grâce au travail acharné d’une eurodéputée française, Virginie Rozière, élue radicale de gauche, qui était en charge du texte.

Elle s’est heurtée à de nombreux obstacles pour obtenir une majorité au Parlement européen, le soutien de la Commission européenne, et un accord des États-Membres. Parmi ceux-ci, certains, comme la France, ont tenté jusqu’au bout de limiter la portée du texte, qui va plus loin que la législation française. Un parcours du combattant législatif aidé par la mobilisation de la société civile, qui aboutit finalement, comme l’écrit le site spécialisé Contexte, à la « victoire politique du Parlement européen ».