RETOUR

Virginie Rozière

La Dépêche – « Après le brexit : l’enjeu des élections européennes »

La Dépêche, le 13 février « Après le brexit : l'enjeu des élections européennes » ; C'est sur ce thème très actuel que portera samedi la conférence-débat organisée par le comité de jumelage de Tarascon, en partenariat avec la mairie.

Certes, l’Angleterre, c’est loin. Mais le brexit s’apparente beaucoup à un «détricotage» de l’UE, qui risque d’ébranler la cohésion européenne et d’impacter notre quotidien. Antoine Spécia, président du comité de jumelage, et Européen convaincu, a répondu à nos questions :

2018 a été marquée de 3 points forts : en avril, nous avons organisé pour la 1ère fois le séjour de 14 apprentis de la CCI pour un stage en entreprise au Portugal. En mai, nous avons finalisé le jumelage avec Tarascon en Provence, notre 4e ville-jumelle. Enfin, nous avons participé au colloque du REVC (Réseau Européen des Villes Citoyennes) sur le thème «Mémoire, émigration, immigration, intégration : le mieux-vivre ensemble» en Italie et à Bruxelles. Toutes ces actions visent le même but : mieux faire connaître l’Europe aux Européens.

Et pour 2019 ?

Nous allons participer au dernier colloque du REVC sur ce même thème, pour la 1ère fois au Portugal. Ensuite est prévue une réception avec l’école de musique de Berga qui donnera un récital à Tarascon, notre présence sur la foire du 8-mai où nous tiendrons le stand de l’Europe, des échanges entre associations des 2 Tarascon (Club des aînés, pompiers, école de rugby…)

Je reste persuadé que la culture est l’un des moyens de lutter contre l’obscurantisme. Tous les membres du comité de jumelage peuvent être fiers du travail effectué et des résultats obtenus, qui font rayonner le nom de notre ville dans différents pays européens.

Parlez-nous de la conférence-débat de samedi.

Depuis plusieurs années, à chaque mois de janvier, le comité de jumelage et les villes jumelles invitent des spécialistes à venir débattre avec les citoyens de l’actualité de l’union Européenne. Cette année, Virginie Rozière, eurodéputée et conseillère régionale, a accepté de venir expliquer le brexit, et ses conséquences sur notre quotidien. Elle sera accompagnée par Matthieu Blondeau, du bureau d’information du parlement européen en France, pour des échanges que nous espérons instructifs et constructifs.

Quel est l’objectif de cette visite de l’eurodéputée ?

«Rallumer des étoiles dans les yeux des Européens», selon son mot. Virginie Rozière ne parle pas la langue de bois. Elle a constaté que «l’Europe aujourd’hui ne représente le plus souvent qu’un espace économique». Or, nous croyons à l’Europe des citoyens, pas à celle des marchés. Notre ambition commune est de lui rendre ses valeurs de départ : respect des droits fondamentaux, de la dignité humaine, de la solidarité et de la tolérance. Il est vrai que depuis quelques années, les populations croient, à tort, à une certaine incapacité de l’Europe à répondre à leurs attentes, d’où une désaffection des électeurs. En cette année d’élections européennes, il est bon de rappeler que tous les citoyens ont besoin d’une Europe forte, d’un projet fondé sur les valeurs humanistes que nous défendons.

Conférence-débat samedi, à 15 heures au centre culturel de Tarascon. Entrée libre.

A retrouver sur le site de la Dépêche du Midi