RETOUR

Virginie Rozière

Le Parlement européen valide définitivement la réforme du droit d’auteur, La Correspondance de la presse

Mesure phare du texte, la création d’un droit voisin pour les éditeurs de presse vise à les doter du droit d’autoriser la reproduction de leurs contenus, mais aussi de se faire rémunérer. Certaines plateformes comme Google News tirent en effet profit des publications de presse (par le biais de la publicité – il n’y en a plus sur Google News à ce jour – ou de la récolte de données personnelles notamment), en refusant souvent de conclure des accords avec les éditeurs, qui ne jouissent pas, pour l’heure, d’un droit  » propre  » et ne peuvent donc pas exiger de licences. Cette protection sera valable deux ans à compter de la première publication d’un contenu. La Commission préconisait 10 ans initialement.

Au Parlement européen, en amont du vote tant attendu, les plaidoyers pour cette réforme se sont enchaînés : Mme Virginie ROZIERE, membre du groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), s’est interrogée :

« Comment accepter que le travail ne soit plus rémunération, sous prétexte qu’il se fait en ligne ? »