RETOUR

Virginie Rozière

Les lanceurs d’alerte enfin protégés dans toute l’Union européenne

Ce mardi 16 avril 2019 le Parlement européen a enfin adopté définitivement la directive pour la protection des lanceurs d’alerte, qui devra être transposée dans les deux ans dans le droit national.

« Il y a trois ans de cela, on nous expliquait qu’il n’était juridiquement pas possible d’adopter une telle directive. Aujourd’hui c’est pourtant chose faite ! » se réjouit Virginie Rozière, rapporteure du Parlement pour cette directive. « Le Parlement européen a joué un vrai rôle politique tout au long de ce dossier. Nous avons été à l’origine de ce texte avec un rapport d’initiative, nous avons ensuite amélioré la proposition de la Commission et sommes parvenus à arracher un accord très ambitieux dans la négociation avec le Conseil. Nous avons doté l’Union européenne d’une réelle protection des lanceurs d’alerte. » explique-t-elle.

Les États membres ont désormais deux ans pour transposer la directive. « Malgré l’opposition organisée par certains États membres dont la France, nous avons obtenu un accord avec le Conseil, les lanceurs d’alerte ne seront pas forcés de se tourner en premier lieu vers leur organisation. J’espère que les États membres seront tous au rendez-vous pour transposer ce texte dans les différentes législations nationales. Dans deux ans, les lanceurs d’alerte devront être protégés partout en Europe, c’est une victoire pour nos démocraties. » ajoute l’eurodéputée.