RETOUR

Virginie Rozière

Lors du Festival de Cannes, j’ai participé à la table ronde «Financement de la création : qu’attendre du numérique ? »

Avec 5 films en sélection officielle à Cannes, Amazon incarne la montée en puissance fulgurante des géants numériques dans la production cinématographique !

«Financement de la création : qu’attendre du numérique ? », c’était la question fort justement posée lors du colloque international organisé par le Ministère de la Culture et de la Communication à Cannes dans la cadre du Festival, en présence d’Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication et d’Andrus Ansip, Vice-président de la Commission européenne en charge du Marché Unique du Numérique.

Je suis intervenue lors de la 2ème table ronde, qui rassemblait des acteurs du numérique et des télécommunications et des cinéastes sur la transformation du contexte de la production cinématographique, les défis des acteurs concernés et les réponses à apporter.

Ce colloque a été l’occasion de revenir sur certains points de vigilance relatifs au dossier du « Marché Unique Numérique » qui concerne directement les acteurs du monde culturel et que je
suis de très près au Parlement européen. Il est notamment question de l’équilibre à trouver dans la rétribution de l’ensemble des acteurs impliqués dans la création et de l’établissement de conditions de concurrence loyale entre diffuseurs et plates-formes numériques.

Comme je l’ai rappelé à plusieurs reprises, la culture est le terreau et le ciment de nos sociétés européennes. C’est pour cela que nous devons soutenir les créateurs et les entreprises culturelles.