RETOUR

Virginie Rozière

Pour un embargo européen sur les exportations d’armes !

Les eurodéputés socialistes et radicaux Eric Andrieu et Virginie Rozière demandent un embargo de l’UE sur les exportations d’armes vers les pays liés au terrorisme et pressent le Parlement d’adopter rapidement la proposition de la Commission européenne visant à lutter contre le trafic illicite des armes à feu.

Bruxelles – Le 18 novembre le Collège des Commissaires européens a en effet adopté un paquet de mesures révisant la directive 91/477/CEE du Conseil relative au contrôle de l’acquisition et de la détention d’armes à feu dans l’UE.

« Deux mois après les évènements tragiques du 13 novembre, l’Europe doit prendre ses responsabilités et il est urgent que le Parlement européen se saisisse du dossier et vote ce texte rapidement. » soulignent les deux eurodéputés socialistes et radicaux.

Pour Virginie Rozière, députée radicale de gauche et membre de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs : « Ce projet de directive doit rendre plus difficile l’acquisition d’armes à feu dans l’Union européenne et prévenir la menace que constitue les armes illégales tombant entre les mains des terroristes ». En l’état, la proposition de directive prévoit notamment des conditions plus strictes pour l’achat en ligne d’armes à feu, afin d’éviter l’acquisition de ces armes, de pièces détachées ou de munitions sur l’internet.

«Il est certes fondamental d’améliorer la traçabilité des armes détenues légalement comme le propose la Commission européenne, mais il nous faut surtout lutter efficacement contre le marché noir des armes à feu. Enfin il est indispensable de renforcer la coopération entre les États membres afin de garantir que les armes à feu neutralisées soient rendues définitivement inopérantes », martèlent les deux députés du Sud-Ouest. Il y a un an, c’est en effet une arme soit disant neutralisée qui avait servie lors de la prise d’otage de l’hypercasher » , rappellent-ils.

Pour Eric Andrieu, membre de la Commission du commerce international, l’UE doit aller plus loin et prendre une position forte : « l’Union européenne, fidèle à ses valeurs, doit arrêter l’exportation d’armes vers les pays ayant en lien direct ou indirect avec le terrorisme. » Il appelle ainsi à « un embargo européen sur les exportations d’armes vers ces pays ». Avant d’ajouter « il est aussi urgent de faire respecter par ailleurs le Traité de l’ONU sur le commerce des armes (TCA2) » pourtant entré en vigueur en décembre 2014.

La Commission présente aujourd’hui jeudi 14 janvier au Parlement européen son projet de directive relatif au contrôle de l’acquisition et de la détention d’armes à feu dans l’UE.