RETOUR

Virginie Rozière

Procédure d’autorisation des pesticides par l’Union

Après 9 mois d’investigation, la commission spéciale sur les pesticides (PEST), créée à la suite des révélations sur les “Monsanto papers”, a rendu ses conclusions. L’objectif était de formuler des recommandations afin de protéger la santé humaine et l’environnement. Les travaux menés ont permis de mettre en lumière les nombreuses dérives lors de l’approbation du glyphosate – dont 1 million de citoyens demandent l’interdiction – et plus généralement de l’ensemble de ces substances.

Fruit d’un long travail d’analyse, j’ai voté en faveur du rapport issu de cette commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides dans l’UE. Par ces recommandations, nous demandons à la Commission européenne, aux États membres et à leurs agences plus de transparence, plus d’indépendance et une stricte application du principe de précaution, afin de protéger la santé des 500 millions d’Européens. Ce rapport est particulièrement ambitieux et demande notamment d’allouer à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) des ressources suffisantes financières pour mener des expertises indépendantes des lobbys, et des vérifications pour empêcher les conflits d’intérêts au sein de cette agence. J’ai également soutenu un amendement demandant l’interdiction du glyphosate.