RETOUR

Virginie Rozière

Question écrite _ Miel frelaté : nous demandons à la Commission d’être plus rigoureuse !

Le miel constitue aujourd’hui le troisième produit le plus frelaté dans le monde.

Considérant que le frelatage du miel importé des pays tiers porte un préjudice considérable aux apiculteurs européens, la Commission européenne envisage-t-elle une révision du réglement (CE) No 853/2004 fixant des règles spécifiques d’hygiène applicables aux denrées alimentaires d’origine animale, afin notamment de soumettre les installations de conditionnement du miel qui traitent également le miel importé au contrôle de sécurité alimentaire de l’Union ?

Face aux techniques de frelatage de plus en plus sophistiquées, prévoit-elle de faire évoluer les procédures d’analyse en laboratoire, en utilisant de nouvelles méthodes, comme par exemple la résonance magnétique nucléaire, afin de détecter les produits frelatés?

Face à la multiplication des fraudes dont sont victimes les consommateurs de l’Union, que prévoit de faire l’exécutif européen afin d’améliorer les règles de traçabilité et d’étiquetage au sein du marché intérieur ?

Question écrite co-signée par Eric Andrieu, Jean-Paul Denanot, Gilles Pargneaux, Guillaume Balas, Virginie Rozière