RETOUR

Virginie Rozière

Question écrite à la Commission – Représentant spécial pour la promotion de la liberté de religion et de conviction à l’extérieur de l’Union européenne

Le 6 mai 2016, au Vatican, le président Juncker a nommé M. Ján Figel’ représentant spécial pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction à l’extérieur de l’Union européenne, pour un mandat initial d’un an. La nomination d’un représentant spécial et sa détermination à défendre la liberté de religion et de conviction en tant que droit individuel applicable à tous et partout, sur la base des principes d’égalité, de non-discrimination et d’universalité, conformément aux orientations de l’Union européenne relatives à la promotion et à la protection de la liberté de religion ou de conviction, sont les bienvenues, mais:
• La Commission peut-elle détailler le mandat du représentant spécial et les moyens mis à sa disposition ?
• La Commission peut-elle fournir une liste précise des différents points d’action du représentant spécial, notamment en ce qui concerne la promotion et la protection de la liberté d’expression et des droits des personnes apostates et non croyantes ?
• Dans la mesure où la liberté de religion ou de conviction est parfois invoquée pour justifier des violations des Droits de l’homme qui, bien souvent, touchent les femmes et les filles, les membres de minorités religieuses et les personnes LGBTI, comment le représentant spécial compte-t-il promouvoir et protéger les droits de ces groupes ?