RETOUR

Virginie Rozière

évasion fiscale

Rapport sur la criminalité financière, la fraude fiscale et l’évasion fiscale

Le Parlement a adopté le rapport de la commission TAX3 sur la criminalité financière, la fraude fiscale et l’évasion fiscale.

J’ai voté en faveur de ce texte qui représente la boîte à outil indispensable pour la prochaine législature pour qui veut réorganiser la fiscalité et lutter contre la criminalité financière.

Depuis l’affaire CumEx Files jusqu’à Danske Bank, la coopération entre États membres dans la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent s’est révélée aussi lente que dysfonctionnelle. Le rapport exhorte les États membres à développer d’urgence de meilleures pratiques, notamment en matière d’échange d’informations. Centraliser la lutte et la surveillance du blanchiment est une recommandation du rapport.

Le rapport appelle également à mettre un terme aux dispositifs des visas dorés, ces programmes qui monnaient la citoyenneté européenne et ouvrent la voie à la corruption.

L’évasion fiscale prive les contribuables européens de 825 milliards d’euros chaque année, cette injustice n’est plus acceptable. Nous avons besoin d’une taxation minimale efficace, c’est pourquoi j’ai voté l’amendement qui prévoit un taux d’imposition effectif minimum de 18% pour les sociétés en Europe.