RETOUR

Virginie Rozière

Un exemple de renforcement eurorégional : la nouvelle interconnexion électrique France / Espagne

Le 20 février 2015, j’ai participé à l’inauguration de la nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne par le Premier ministre Manuel Valls et le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Ce projet de ligne à très haute tension a été financé à 36% par l’Union européenne (255 M€).

Cette ligne électrique de 2.000 MW en courant continu, longue de 64,5 km, va doubler les capacités d’échanges entre les deux pays. La péninsule Ibérique est en effet spécialisée dans la production de l’électricité éolienne, photovoltaïque, hydraulique et biomasse, dont pourront désormais bénéficier la France et le reste de l’Europe. En période de faible production renouvelable, l’Espagne pourra quant à elle importer de France et d’Europe de l’électricité issue des sources de production plus compétitives.

Cette ligne, exemple du développement de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, favorisera une meilleure convergence des prix de l’électricité, dans les pays européens bénéficiant du couplage des marchés. Il est également espéré que cette interconnexion permettra de développer l’attractivité économique des territoires qu’elle traverse, en sécurisant l’approvisionnement de leurs bassins d’activité.

Nous avons fêté les 10 de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée à Bruxelles le 26 février. Ce projet de coopération politique entre l’Aragon, la Catalogne, les Îles Baléares, le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, entend créer un pôle de développement durable basé sur l’innovation et l’intégration sociale et économique du territoire.