RETOUR

Virginie Rozière

Un premier pas pour les lanceurs d’alerte : la Commission européenne lance une consultation publique.

Du nouveau pour les lanceurs d’alerte en Europe : la Commission européenne a lancé aujourd’hui une consultation publique pour recueillir l’avis des citoyens et de la société civile sur la protection des lanceurs d’alerte. Cette consultation est un premier pas encourageant de la part de la Commission, qui s’était montrée jusqu’à présent réticente à une action européenne pour protéger les lanceurs d’alertes.

Il s’agit donc d’une étape importante, qui arrive précisément grâce à la pression mise par le Parlement européen sur la Commission pour qu’elle agisse enfin. Désormais, il faut que les lanceurs d’alerte, syndicats, ONG et citoyens se mobilisent pour faire entendre leur voix. La consultation est ouverte jusqu’au 29 mai 2017, accessible sur le site de la Commission.

Virginie Rozière, députée européenne chargée d’un rapport d’initiative du Parlement européen sur la protection des lanceurs d’alerte, s’est félicitée de l’ouverture de cette consultation. « La Commission recherche des éléments tangibles pour, j’espère, proposer un texte législatif. Cette consultation est une opportunité qu’il faut absolument saisir pour démontrer le besoin d’une protection efficace des lanceurs d’alerte en Europe. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est grâce aux demandes multiples du Parlement européen. Nous allons continuer le travail avec notre rapport pour faire des proposition, réitérer notre forte volonté politique et soutenir les demandes des citoyens ».