Intervention en commission JURI sur la directive droit d’auteur

Intervention en commission JURI sur la directive droit d’auteur


Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/emmanuelkx/roziere/wp-content/plugins/wordpress-23-related-posts-plugin/init.php on line 215

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/emmanuelkx/roziere/wp-content/plugins/wordpress-23-related-posts-plugin/init.php on line 215

[vc_row css= ».vc_custom_1519392503248{padding-top: 18px !important;} »][vc_column][edgtf_elements_holder holder_full_height= »no » number_of_columns= »one-column » switch_to_one_column= » » alignment_one_column= » »][edgtf_elements_holder_item item_padding= »0 50px 0 0″ item_padding_680= »0 0″ item_padding_1280_1600= »0 0″ item_padding_1024_1280= »0 0″ item_padding_768_1024= »0 30px 0 0″ item_padding_680_768= »0 20px 0 0″][vc_column_text]Le 19 février 2019, intervention en commission des affaires juridiques (JURI) de Virginie Rozière, sur le droit d’auteur. L’eurodéputée défend le droit des artistes et des créateurs et dénonce le lobbying mené par les GAFA.

On a constaté une énorme tentative de lobbying, de manipulation des masses, de capture du débat démocratique par des énormes intérêts privés : c’est le lobbying des GAFA.

C’est tout l’intérêt d’avoir la maîtrise sur les réseaux sociaux, les canaux de diffusion numérique, d’être parfaitement acculturé à la communication numérique, ce que ne sont pas nécessairement les artistes qui subissent l’intermédiation numérique qui aujourd’hui devient le moyen privilégié pour accéder aux oeuvre culturelles.

Mais le métier des artistes, c’est de créer et non de penser à la diffusion numérique. D’autres la pensent pour eux et le problème est qu’ils la pensent à leurs propres profits et non aux profits des artistes.[/vc_column_text][/edgtf_elements_holder_item][/edgtf_elements_holder][vc_empty_space height= »37px »][/vc_column][/vc_row]